En-têtes TCP

Les en-têtes TCP doivent être capables d'exécuter toutes les tâches ci-dessus. Nous avons déjà expliqué quand et où certains de ces en-têtes sont utilisés, mais il y a encore d'autres zones que nous n'avons pas vu en détail. Ci-dessous vous avez une image de l'ensemble des en-têtes TCP. Il est formaté en 32 bits par ligne, comme vous pouvez le voir.

Port expéditeur - bit 0 - 15. C'est le port source du paquet. Le port source était à l'origine lié directement au processus du système d'expédition. Aujourd'hui, nous utilisons une empreinte numérique entre les adresses IP, et les ports source et destination pour pouvoir les lier en une seule application ou programme.

Port destinataire - bit 16 - 31. C'est le port de destination du paquet TCP. Avec le port source, il était lié à l'origine directement au processus du système de réception. Aujourd'hui, une empreinte numérique est utilisée, qui nous permet d'avoir d'avantage de connexions ouvertes en même temps. Quand un paquet est reçu, les ports source et destination sont renversés dans la réponse à l'hôte d'origine, ainsi le port de destination est maintenant le port source, et le port source devient le port de destination.

Numéro d'interclassement - bit 32 - 63. Le champ numéro d'interclassement est utilisé pour mettre en place un numéro sur chaque paquet TCP de façon que le flux TCP puisse être proprement ordonnancé (i.e. les paquets s'ordonnent dans le bon ordre). Le numéro d'interclassement est alors renvoyé dans le champ ACK pour accuser réception que le paquet a été correctement reçu.

Numéro d'accusé-reception - bit 64 - 95. Ce champ est utilisé quand nous accusons réception d'un paquet spécifique qu'un hôte a reçu. Par exemple, nous recevons un paquet avec un numéro d'interclassement, et si tout est ok avec le paquet, nous répondons avec un paquet ACK et le numéro d'interclassement identique au numéro d'interclassement d'origine.

Décalage de données - bit 96 - 99. Ce champ indique la longueur de l'en-tête TCP, et où la partie données du paquet démarre. Il est codé sur 4 bits, et mesure l'en-tête TCP en 32 bits. L'en-tête se termine toujours sur une limite de 32 bits, même avec différentes options.

Réservé - bit 100 - 103. Ces bits sont réservés pour un usage futur. Dans la RFC 793 les bits CWR et ECE sont également inclus. Selon la RFC 793 les bits 100-105 (i.e. ceci et les champs CWR et ECE) doivent être placés à zéro pour être pleinement compatibles. Plus tard, nous verrons cela quand nous commencerons l'introduction de ECN. Ceci a causé nombre de désagréments à cause de machines Internet comme des pare-feux et routeurs qui suppriment des paquets. C'est toujours vrai lors de la rédaction de ces lignes.

CWR - bit 104. Ce bit a été rajouté dans la RFC 3268 et est utilisé par ECN. CWR pour Congestion Window Reduced, est utilisé par la partie des données envoyées au destinataire pour l'informer que la fenêtre d'encombrement a été réduite. Quand la fenêtre d'encombrement est réduite, nous envoyons moins de données par unité de temps, pour pouvoir assurer la charge totale du réseau.

ECE - bit 105. Ce bit a aussi été rajouté avec la RFC 3268, il est utilisé par ECN. ECE pour ECN Echo. Il est utilisé par la pile TCP/IP sur l'hôte destinataire qui permet à l'expéditeur de savoir si un paquet CE a été reçu. La même chose s'applique ici, comme pour le bit CWR, qui était à l'origine une partie du champ réservé et à cause de ça, certains matériels réseau supprimaient les paquets si les champs contenaient autre chose que des zéros. C'est actuellement toujours vrai pour beaucoup de matériels, malheureusement.

URG - bit 106. Ce bit nous indique si nous utilisons le champ Urgent Pointer ou non. S'il est placé à 0, pas d'utilisation de Urgent Pointer, s'il est placé à 1, utilisation de Urgent Pointer.

ACK - bit 107. Ce bit est placé dans un paquet pour indiquer qu'il s'agit d'une réponse à un autre paquet que nous avons reçu, et qui contient des données. Un paquet accusé-réception est toujours envoyé pour indiquer que nous avons reçu le paquet, et qu'il ne contient pas d'erreurs. Si ce bit est placé, l'expéditeur des données d'origine vérifiera le numéro d'accusé-réception pour voir quel paquet est actuellement en accusé-réception, et ensuite videra les tampons.

PSH - bit 108. Le fanion PUSH est utilisé pour prévenir le protocole TCP sur des hôtes intermédiaires d'envoyer les données à l'utilisateur actuel, incluant l'implémentation TCP sur l'hôte destinataire. Ceci expédie toutes les données.

RST - bit 109. Le fanion RESET est placé pour indiquer à l'hôte de relancer la connexion TCP. Ceci est dû à divers scénarios, les principales raisons étant que la connexion a été coupée, la connexion n'existe pas, ou le paquet contient des erreurs.

SYN - bit 110. Le SYN (Synchronize Sequence Numbers) est utilisé pendant l'établissement initial de la connexion. Il est placé dans deux circonstances, le paquet initial qui ouvre la connexion, et le paquet SYN/ACK en réponse. Il ne doit jamais être utilisé en dehors de ces cas.

FIN - bit 111. Le bit FIN indique que l'hôte qui envoie le bit FIN n'a plus de données à expédier. Quand l'hôte voit le bit FIN, il répond avec un FIN/ACK. Une fois cela fait, l'expéditeur du bit FIN ne peut plus envoyer de données. Cependant, l'hôte peut continuer à expédier les données jusqu'à ce qu'il ait fini, il enverra ensuite un paquet FIN en retour, et attendra le FIN/ACK final, après ça la connexion est en état CLOSED.

Window - bit 112 - 127. Le champ fenêtre est utilisé par l'hôte destinataire pour dire à l'expéditeur combien de données il autorise à cet instant. Ceci est fait en envoyant un ACK en retour, qui contient un numéro d'interclassement nécessaire pour l'accusé-réception, le champ fenêtre contient alors les numéros d'interclassement maximum acceptés que l'expéditeur peut utiliser avant de recevoir le prochain paquet ACK. Le paquet ACK suivant met à jour la fenêtre que l'expéditeur peut utiliser.

Checksum - bit 128 - 143. Ce champ contient la somme de contrôle de l'en-tête TCP complet. C'est un complément d'une somme de chaque mot de 16 bits dans l'en-tête. Si l'en-tête ne finit pas sur une limite de 16 bits, le bit additionnel est placé à zéro. Tandis que la somme de contrôle est calculée, le champ somme de contrôle est placé à zéro. La somme de contrôle couvre également une pseudo en-tête de 96 bits contenant la Destination, Adresse source, protocole, et longueur TCP. Ceci pour des raisons de sécurité.

Pointeur urgent - bit 144 - 159. Pointeur placé à la fin des données considérées comme urgentes. Si la connexion a d'importantes données qui doivent être exécutées le plus tôt possible par le destinataire, l'expéditeur peut placer un drapeau URG pour indiquer où les données urgentes finissent.

Options - bit 160 - **. Le champ Options est un champ de longueur variable qui contient des en-têtes optionnels. De façon basique, ce champ contient 3 sous-champs chaque fois. Un champ initial nous indique la longueur du champ Options, un second indique quelles options sont utilisées, et quand nous obtenons les options. Une liste complète de toutes les options TCP se trouve dans Options TCP.

Padding - bit **. Le champ remplissage complète l'en-tête TCP jusqu'à ce que tout l'en-tête atteigne la limite de 32 bits. Ceci assure que la partie données du paquet débute sur une limite de 32 bits, et qu'aucune donnée n'est perdue dans le paquet. Le remplissage ne contient toujours que des zéros.