rc.DMZ.firewall.txt

Le script rc.DMZ.firewall.txt a été écrit pour les personnes qui ont un réseau de confiance, une DMZ et une connexion Internet. La DMZ est dans ce cas NATée pair-à-pair et nécessite de faire de l'alias d'IP dans le pare-feu, i.e., la machine doit reconnaître les paquets de plus d'une IP. Il existe plusieurs moyens de faire cela, un de ceux-ci est de placer le NAT pair-à-pair, un autre est de créer un sous-réseau, donnant au pare-feu une IP interne et une externe. Vous pouvez alors placer ces IP sur la machine DMZ comme vous le voulez. Notez que ça vous "occupera" deux adresses, une pour l'adresse de diffusion et l'autre pour l'adresse réseau. C'est à vous de décider de l'implémenter ou non. Ce didacticiel vous donne les outils pour créer un pare-feu et faire du NAT, mais ne vous dira pas exactement tout en fonction de vos besoins spécifiques.

Le script rc.DMZ.firewall.txt nécessite que ces options soient compilées dans votre noyau, soit de façon statique soit comme modules. Sans ces options vous ne pourrez pas utiliser les fonctionnalités de ce script. Vous obtiendriez des erreurs sur les modules et les cibles/sauts ou les correspondances. Si vous envisagez de faire du contrôle de trafic ou quelque chose comme ça, vous devez vérifier que toutes les options obligatoires sont compilées dans votre noyau.

Vous devez avoir deux réseaux internes pour ce script comme vous pouvez le voir sur l'image. L'un utilise la plage IP 192.168.0.0/24 et correspond au réseau de confiance. L'autre utilise la plage IP 192.168.1.0/24 et c'est la DMZ dans laquelle nous faisons du NAT pair-à-pair. Par exemple, si quelqu'un sur l'Internet envoie un paquet vers notre DNS_IP, nous utilisons DNAT pour expédier ce paquet vers notre DNS sur le réseau DMZ. Quand le DNS voit le paquet, il sera destiné à l'adresse IP du réseau interne DNS, et pas vers l'IP DNS externe. Si le paquet n'était pas traduit, le DNS ne répondrait pas à ce paquet. Voyons à quoi ressemble le code DNAT :

$IPTABLES -t nat -A PREROUTING -p TCP -i $INET_IFACE -d $DNS_IP \
--dport 53 -j DNAT --to-destination $DMZ_DNS_IP
    

En premier, DNAT ne peut être exécuté que dans la chaîne PREROUTING de la table nat. Le protocole TCP sur $INET_IFACE avec une destination IP qui apparie $DNS_IP, est dirigé vers le port 53, qui est le port TCP pour la zone de transferts entre serveurs de noms. Ensuite nous spécifions où nous voulons envoyer le paquet avec l'option --to-destination et lui donnons la valeur de la $DMZ_DNS_IP, en d'autres termes l'IP de notre réseau DNS ou DMZ. C'est du DNAT de base. Après ça la réponse au paquet DNATé est envoyée au pare-feu, qui le "déNATe" automatiquement.

Nous devrions en avoir suffisamment compris pour pouvoir saisir l'ensemble de ces scripts. S'il y a quelque chose que vous ne comprenez pas dans ce didacticiel, faites moi un mail c'est sans doute une erreur de ma part.